Dormir la lumière allumée : Une très mauvaise habitude

Il y a ceux qui peuvent dormir avec la lumière allumée et il y a même ceux qui aiment s’endormir avec une veilleuse allumée. Mais, bien qu’apparemment réconfortant, garder une lumière artificielle allumée la nuit n’est pas bénéfique, bien au contraire : une nouvelle étude de l’université de Leiden, aux Pays-Bas, a montré que cette exposition à la lumière peut accélérer le vieillissement. Au moins chez les souris de laboratoire.

Ce que l’étude révèle

C’est la première fois qu’une corrélation entre les problèmes de santé et l’exposition à la lumière artificielle est prouvée. Plus des quatre cinquièmes de la population mondiale sont soumis aux effets d’une pollution lumineuse excessive et d’autres études scientifiques ont pointé la effets potentiels effets négatifs de la lumière artificielle, allant d’une diminution de la qualité des heures de sommeil à un risque accru de cancer du sein.

Lire également : Comment faire face à la négativité lorsque vous êtes en surpoids

Les chercheurs de Leiden ont décidé de mettre ces théories à l’épreuve et ont exposé plus de 100 souris à la lumière artificielle, 24 heures sur 24, pendant 24 semaines. Un groupe similaire d’animaux a été soumis à des variations normales de lumière jour-nuit à des fins de comparaison.

Les souris ont également été implantées avec des électrodes dans le cerveau pour mesurer d’éventuels changements dans l’horloge biologique pendant la totalité de l’expérience.

A découvrir également : 5 raisons d'avoir un masseur de pieds dans votre maison

À la fin de l’expérience, les chercheurs ont remarqué que l’horloge biologique des souris qui avaient été continuellement exposées à la lumière était passée d’un cycle de 24 heures à un cycle de 25 heures et demie.

Cela signifie que ces rongeurs se sont endormis environ une heure et demie plus tard, un schéma que les scientifiques détectent dans le vieillissement, chez les souris et les humains. En plus de cet effet, les animaux ont même souffert de signes physiques liés à l’âge, tels qu’une densité osseuse réduite et des muscles affaiblis.

Les conditions auxquelles les animaux ont été soumis sont extrêmes et les effets ne se répéteraient pas forcément chez l’homme avec la même intensité. Mais l’étude de l’Université de Leiden suggère qu’il est préférable de dormir sans lumière artificielle.

Mais comment se protéger de la lumière artificielle pendant le sommeil ?

Lorsqu’il s’agit de lumière intérieure, il n’y a pas cinquante solutions car de nombreux appareils en émettent et ne peuvent pas forcément être désactivés, mais vous pouvez prendre un masque de nuit qui permet de couvrir les yeux (voici un lien utile).

Vous serez protégé de la lumière et de ses effets néfastes pour les yeux. Mais vous pouvez aussi utiliser un ciel de lit si vous trouvez la première solution inconfortable, et là c’est tout votre corps qui ne sera pas atteint par la lumière, à condition que tout soit suffisamment opaque.

Enfin, vous pouvez enlever tous les objets qui émettent de la lumière, par exemple, un radio réveil est obsolète, enlevez-le et changez-le par votre smartphone qui a les mêmes fonctions et sans faire de lumière. La chambre doit de préférence être totalement sombre si vous souhaitez y dormir.