Combien font 5 chevaux fiscaux ?

Chaque voiture présente des caractéristiques qui sont inhérentes à sa marque de fabrication et aussi à sa qualité (neuve ou d’occasion). Au nombre de ses caractéristiques se trouve la puissance fiscale qui se mesure en chevaux fiscaux ou en CV. C’est grâce aux spécificités de la voiture que les autorités arrivent à fixer certains prix tels que les primes d’assurance. On vous invite donc à lire cet article afin de découvrir les particularités des chevaux fiscaux et les différentes formules de calcul.

La puissance fiscale des voitures : que faut-il savoir à ce niveau ?

Il faut noter qu’il existe une variété en ce qui concerne la puissance des moteurs d’un véhicule. Cela permet aux lois fiscales de trouver des expressions de segmentation à tout niveau de puissance d’un quatre roues. En pratique comme en théorie, les 5 chevaux fiscaux représentent la cylindrée qui se retrouve entre 350 et 500 cm3. Soit environ 30 PK ou 30 chevaux. C’est quoi les chevaux fiscaux ?

A voir aussi : 6 conseils pour organiser et ranger votre voiture pour l'hiver

Préalablement, avant de chercher une quelconque façon de trouver le nombre de chevaux de votre auto, il est important de faire une différence entre chevaux vapeur et chevaux fiscaux. À dire vrai, les chevaux vapeur ont pour fonction de déterminer la capacité réelle du moteur d’une voiture. En ce qui concerne les chevaux fiscaux, il s’agit de la valeur fiscale de tout type d’automobile autorisé à circuler sur les voies.

Les chevaux fiscaux sont déterminés à partir de la cylindrée du moteur sans oublier les rapports de démultiplication de la boîte de vitesse. C’est en réalité sur la base de ces informations précieuses que les compagnies d’assurance parviennent à déterminer le montant des primes d’assurance. C’est cette même stratégie que le gouvernement utilise pour définir une taxe.

A voir aussi : Guide des femmes sur la façon de choisir la première moto

L’évolution des méthodes de détermination des chevaux fiscaux

Les méthodes de calcul des chevaux fiscaux dépendent en gros du régime fiscal en place et aussi de l’évolution technologique. Dans les années 70 et 80, les calculs se faisaient sur la base des données techniques telles que : la carburation, la capacité maximale que possède la voiture et la cylindrée.

La formule de détermination connaitra une modification surtout en raison de l’apparition de la puissance motrice et de la quantité de dioxyde de carbone CO2. La formule est la suivante :

Padm = (CO2/45) + (P en kilowatts/40) ^1,6 avec Padm = puissance administrative, CO2=dioxyde de carbone émis en cycle normal, P= puissance en kilowatts.

Cette formule, une fois appliquée, vous donne un résultat en décimale. Il est recommandé de l’arrondir à une valeur proche dans le but d’avoir un nombre entier.

Quelle différence entre puissance mécanique réelle et puissance fiscale ?

La puissance mécanique réelle ou chevaux-vapeur permet de calculer la puissance réelle d’un véhicule. Cela se détermine dans les roues de l’automobile. La puissance fiscale par contre est une mesure du droit fiscale. C’est une unité administrative qui permet d’estimer la puissance théorique d’un moteur.

Pour information, la puissance fiscale est déterminée région par région. Eh oui, ce qui fait que le montant de la taxe inscrit sur les cartes grises diffère d’une zone à une autre.