Quelle eau pour bébé ?

Les bébés ont un besoin en eau élevé et vous pourrez le constater quand vous lui donnez à boire. Vous devez être vigilant par rapport à son hydratation. Ceci ne réside pas uniquement dans la quantité d’eau que vous lui donnez, mais dans la qualité de l’eau elle-même. En effet, vous ne pouvez pas vous permettre de lui donner de l’eau du robinet.

La quantité à lui donner en eau

Même si votre petit bout ne réclame pas d’eau, vous devez lui donner à boire. La quantité d’eau à lui donner va dépendre de son âge et de son poids. De sa naissance à ses trois mois, vous devez lui donner au minimum 150 ml d’eau par kilo de son poids. De trois à six mois, vous pouvez rester sur cette quantité, mais s’il ne boit que 125 ml par kilo de son poids, ce sera suffisant.

A lire en complément : 3 oreillers anti ronflement qui sont parfaits pour les couples troublés par le ronflement.

A partir de six mois, vous pouvez diminuer la quantité d’eau à 100 à 125 ml par kilo de son poids. A ses neufs mois jusqu’à ses trois ans, vous pouvez vous fixer à 100 ml par kilo de son poids. Vous avez compris : plus le bébé est grand, plus ses besoins en eau seront importants.

Respectez bien ces doses pour éviter tout risque de déshydratation. Ce souci, chez les bébés, peut être très grave. Si vous constatez que votre enfant perd du poids sans raison évidente, que sa température va au-delà de 37°C et que ses urines sont foncées, soyez vigilant. Ce sont des signes de déshydratation et dans ce cas, il faudra consulter rapidement un pédiatre.

A voir aussi : Avantages et inconvénients des repas XMRE

Le choix de l’eau pour le bébé

Pour le bébé, cette eau va être utilisée pour diluer le lait infantile. Il peut également la prendre telle qu’elle. Cette eau pour bébé doit :

  • Contenir le moins de nitrates possible. Pour un bébé, le tube digestif est encore immature, donc les nitrates peuvent être toxiques pour lui. Si vous avez une bouteille d’eau avec un taux de nitrates dépassant les 15 mg par litre, laissez-la directement,
  • Être peu minéralisée. L’eau du bébé doit contenir moins de 500 mg par litre de minéraux. Quand on dit « minéraux » ici, on fait référence au sodium, aux sulfates et au fluor. Ces minéraux peuvent surcharger ses reins qui eux, aussi sont encore immatures.
  • Être exempté de microbes et de polluants. Si on vous dit que l’eau du robinet ne convient pas au bébé, c’est qu’elle peut contenir du plomb.

Pour votre petit, vous pouvez prendre de l’eau minérale faiblement minéralisée. Cette dernière est saine, car elle est prélevée des nappes souterraines protégées. Si vous avez sous la main de l’eau de source, vérifiez quand même l’étiquette de la bouteille, car elle ne pourra pas convenir à votre enfant s’il n’est pas clairement mentionné « peut être utilisée pour la préparation des aliments pour les nourrissons ».

Si vous avez ouvert une bouteille d’un litre pour la préparation du lait pour votre enfant, notez bien que vous ne pourrez plus l’utiliser après 24 heures après l’ouverture.

Pas l’eau du robinet

L’eau du robinet n’est pas la même dans toutes les régions. Ceci laisse entendre que l’eau du robinet peut convenir à votre enfant. Avant de le lui donner, il faudra être sûr. Pour ce faire, vous devez tester cette eau ou demander la composition à la mairie de votre résidence. Elle peut servir d’eau de secours si vous ne trouvez pas d’eau minérale faiblement minéralisée, si elle contient moins de 50 mg par litre de nitrates et moins de 200 mg par litre de sodium et si son titre hydrotimétrique est inférieur à 25.

Si vous questionnez le responsable à la mairie sur la composition de l’eau du robinet, il ne pourra vous garantir l’absence de plomb. De ce fait, si vous devez utiliser cette eau, laissez-la couler quelques secondes. Pour éviter tout autre problème, évitez également tout dispositif d’adoucissement.

L’hydratation dans les cas spécifiques

Pensez à augmenter légèrement la quantité d’eau à donner à votre bébé quand il fait vraiment chaud. Vous pouvez lui donner 30 ml en plus par kilo de son poids si les températures dépassent les 30°C. Cette solution doit être également appliquée s’il est atteint d’une infection avec une fièvre. En effet, vu la quantité d’eau qu’il perd avec la sudation, il va avoir besoin de plus d’eau.

Si votre bébé a des problèmes digestifs ou des vomissements, il est préférable de troquer l’eau minérale faiblement minéralisée par un soluté hydroélectrolytique. Lorsque bébé est malade, il n’aura pas vraiment envie de boire, mais vous devez plus ou moins le forcer pour éviter la déshydratation. Pour ce faire, proposez-lui de petites quantités en lui donnant à la cuillère par exemple. Il ne sert à rien de sucrer son eau : donnez-lui tout simplement son lait infantile habituel.

Bien entendu, vous bénéficierez d’encore plus de conseils en vous tournant vers votre pédiatre. Ceci dans la mesure où vous rechercheriez la meilleure alternative pour votre petit bout de choux.