Ride Safe : 4 conseils pour les cyclistes

Un cyclisme plus sûr : 4 conseils pour la sécurité routière

La bicyclette est un excellent moyen de se déplacer. C’est écologique, efficace et bon pour votre santé physique. Ajoutez le coût élevé de la possession d’une voiture à cette liste de points positifs, et il est logique que de plus en plus d’Américains fassent du vélo tous les jours.

Malheureusement, les cyclistes sont également confrontés à un grave problème : la sécurité. Qu’il s’agisse d’un manque de connaissances sur les bonnes pratiques cyclistes ou d’automobilistes qui ne partagent pas la route, trop de cyclistes sont impliqués dans des accidents graves.

A découvrir également : Les meilleurs modèles d'ordinateurs tout-en-un 27 pouces sur le marché

Si vous êtes intéressé à faire du vélo pour le transport régulier ou pour le plaisir, vous devriez suivre ces quatre conseils de sécurité et les enseigner à votre famille. Vos vies peuvent dépendre d’eux.

2012 USA Pro Cycling Challenge par Marcus Kwan

A découvrir également : En quoi MSC Croisières se diffère-t-elle des autres ?

1. porter le casque droit

Le port du casque devrait être une question de bon sens – dans certaines communautés, il est même illégal de ne pas en porter un au-delà d’un certain âge – mais de nombreux cyclistes ne se donnent pas la peine d’inclure cet équipement de sécurité essentiel.

Certains coureurs portent le casque, mais celui qu’ils ont choisi est mal adapté ou inapproprié pour le cyclisme. Vérifiez que votre casque est bien ajusté en recherchant les trois signes suivants.

D’abord, pouvez-vous voir le bord du casque lorsque vous levez les yeux ? Deuxièmement, le casque forme-t-il un V serré autour de vos oreilles ? Enfin, lorsque vous ouvrez grand la bouche, le casque vous serre-t-il bien la tête ?

Les casques des enfants devraient être ajustés régulièrement : Ils devraient être adaptés pour les nouveaux au fur et à mesure qu’ils grandissent.

2. Apprenez vos signes de la main

Vous les avez sûrement vus : les mouvements de bras que les gens font parfois lorsqu’ils font du vélo. Ils signifient quelque chose, et vous devriez les utiliser.

Les signaux manuels informent les autres sur la route si vous êtes sur le point de tourner ou de changer de voie. Ils peuvent aider tout le monde à évaluer ce qu’il faut faire ensuite afin de vous laisser de la place pour vous déplacer en toute sécurité.

3. Suivez toutes les règles de circulation

Même si vous faites du vélo et que vous ne conduisez pas de voiture, vous devez quand même respecter toutes les règles de circulation habituelles. Cela signifie s’arrêter aux feux de circulation, suivre la circulation, utiliser les feux la nuit et céder le passage aux piétons lorsque cela est indiqué.

Les cyclistes sont plus susceptibles de se blesser s’ils ne respectent pas le code de la route et ne se soucient pas des autres véhicules.

4. Ne conduisez pas ivre

Il n’est pas surprenant de constater que le fait de faire du vélo en état d’ébriété est un moyen sûr de se blesser. Curieusement, cependant, même s’il serait illégal de conduire une voiture après avoir bu beaucoup d’alcool, certaines personnes ne pensent pas à sauter sur un vélo après une nuit au bar.

C’est une combinaison fatale. Un cycliste sur cinq tué dans un accident avait un taux d’alcoolémie élevé. C’est peut-être l’époque où nous avons commencé à dire « ne buvez pas et ne faites pas de vélo » aussi souvent que nous disons « ne buvez pas et ne conduisez pas ».

La sécurité à vélo est une question sérieuse, il est temps que nous la prenions au sérieux. Faire du vélo n’est pas seulement un passe-temps amusant, mais c’est aussi risqué que de conduire un véhicule plus traditionnel. Bien fait, cependant, vous pouvez profiter de votre vélo pour le plaisir et le transport pour les années à venir.

Conseils pour choisir l’équipement de sécurité adéquat

En plus des pratiques de conduite sûres, les cyclistes doivent se protéger avec l’équipement approprié. Voici quelques conseils pour choisir le bon équipement de sécurité.

Nous avons déjà mentionné l’importance du port du casque, mais vous devez savoir quoi chercher lors de la sélection d’un casque de vélo. Assurez-vous que le casque est homologué par les autorités compétentes et qu’il répond aux normes en vigueur telles que CPSC aux États-Unis ou CE en Europe. Choisissez un modèle qui s’adapte confortablement et qui ne bouge pas sur votre tête lorsque vous secouez la tête doucement. Il devrait y avoir environ deux doigts entre votre menton et la courroie inférieure du casque.

Si vous roulez souvent à grande vitesse ou dans des zones venteuses où il y a beaucoup d’insectes volants, vous avez besoin de lunettes adaptées au sport. Elles doivent couvrir tout votre œil (y compris vos côtés) pour une protection maximale contre les particules volantes ou les rayons UV nocifs.

Même si on peut penser que cela n’est pas très « stylé », porter un gilet réfléchissant est indispensable surtout si vous roulez tôt le matin ou tard dans la soirée quand il fait sombre. Un gilet réfléchissant rend les cyclistes beaucoup plus visibles pour les automobilistes qui ne s’attendent pas toujours à voir des vélos sur la route.

Surtout si vous roulez dans une ville ou un endroit où le vol de bicyclette est courant, vous devez avoir un antivol de qualité supérieure. Assurez-vous que votre cadenas est suffisamment résistant, en choisissant par exemple un modèle avec une chaîne épaisse ou un U-lock difficile à crocheter. Ne laissez jamais votre vélo sans surveillance et gardez-le à l’intérieur chaque fois que c’est possible.

Les gants sont essentiels surtout si vous prévoyez de faire du vélo longtemps ou pendant des températures froides/chaudes extrêmes. Ils protègent vos mains contre les abrasions en cas d’accident. Essayez différents types de gants avant d’en acheter, car certains sont conçus pour garder vos mains au chaud tandis que d’autres sont faits pour ventiler et refroidir vos doigts pendant les journées chaudes.

Pour emprunter la route la nuit (ou même lorsqu’il y a peu de lumière), il est obligatoire d’avoir des phares et des feux arrière sur votre bicyclette. Votre éclairage doit être visible à 500 pieds minimum selon la loi américaine, donc choisissez des lampes puissantes qui clignotent ou ont plusieurs modes pour vous assurer d’être vu.

Vous devez vous rappeler qu’une bonne sécurité ne vient pas seulement de l’équipement, mais aussi et surtout par la pratique d’une conduite sûre. En combinant une conduite responsable avec les bons équipements de sécurité, on peut réduire considérablement le risque d’accidents sur la route.

Les erreurs courantes à éviter pour une meilleure sécurité à vélo

Même si vous êtes un cycliste expérimenté, vous devez vous rappeler que la bicyclette doit suivre les mêmes règles que tout autre véhicule sur la route et qu’il y a des conséquences légales pour ceux qui ne respectent pas ces règles.

Beaucoup de cyclistes ont peur d’être écrasés par une voiture en roulant trop loin du bord de la chaussée, mais rouler trop près des voitures comporte aussi ses risques. Les automobilistes peuvent avoir du mal à jauger l’espace entre eux-mêmes et votre vélo, donc gardez toujours une distance raisonnable pour éviter toute collision potentielle.

Les signaux manuels sont essentiels pour indiquer aux autres usagers de la route où vous allez tourner ou changer de file. N’hésitez jamais à utiliser vos bras pour signaler clairement vos intentions afin que les conducteurs puissent réagir en conséquence.

Nous avons déjà mentionné l’importance du port d’un casque, mais vous devez également vous assurer qu’il est correctement ajusté. Ne regardez jamais votre téléphone portable, vos écouteurs ou toute autre chose qui pourrait nuire à votre concentration.

En évitant ces erreurs courantes, vous pouvez garantir une expérience de conduite plus sûre et agréable pour tous ceux qui partagent la route avec vous. Soyez toujours conscient de vos actions sur le vélo et rappelez-vous que même une petite erreur peut causer un accident grave.