Obtenir les bons nutriments pour une grossesse sans danger

De nos jours, de nombreuses personnes prennent des compléments alimentaires pour les aider dans leur alimentation. Les suppléments aident à combler l’écart nutritionnel qu’ils peuvent ressentir en raison d’une alimentation déséquilibrée. Mais, est-ce que ces suppléments peuvent être pris sans danger pendant la grossesse ? De nombreux médecins s’accordent à dire qu’il est préférable d’éviter ce type d’aide nutritionnelle lorsque vous avez un enfant in utero. Bien que Critique de l’examen peut vous aider à comparer ces différents suppléments pour trouver ceux qui sont meilleurs ou sûrs pour la grossesse, il est également préférable d’essayer de trouver des moyens de compléter votre alimentation plus naturellement.

Qu’est-ce qu’un supplément alimentaire exactement ?

Beaucoup de gens ne le savent pas, mais la FDA a une réglementation très laxiste sur ce que l’on peut appeler un supplément diététique. Les seules règles sont :

A lire aussi : Comment traiter au mieux l’acné ?

  • Il doit se présenter sous forme de pilule, de capsule, de comprimé ou de liquide destiné à la consommation orale.
  • Les pilules doivent être destinées à vous aider à compléter votre alimentation.
  • Ils doivent contenir un ou plusieurs nutriments alimentaires, comme une vitamine, un minéral ou un acide aminé.
  • L’étiquette avant doit indiquer qu’il s’agit d’un complément alimentaire.

Dans ces lignes directrices, il n’y a pas de précisions sur ce que peut contenir un supplément alimentaire. Contrairement aux médicaments actuels, il n’y a pas de réglementation pour assurer ce qui peut ou ne peut pas être utilisé dans un supplément alimentaire, et donc ils pourraient être dangereux pour les gens en général, mais surtout pour les femmes enceintes.

Vitamines prénatales

vitamin

A découvrir également : Ce qu'il faut faire et ne pas faire pour une grossesse sans danger et en santé

La seule exception principale à l’idée de l’absence de compléments alimentaires au cours de la grossesse. grossessesont des vitamines prénatales prescrites par le médecin. Comme ces vitamines sont spécialement formulées pour la grossesse, il y a plus de règlements concernant exactement comment elles sont faites. Avec le besoin d’une ordonnance médicale, vous obtiendrez également exactement les nutriments dont vous avez besoin, et non ceux que vous pensez devoir ajouter à votre alimentation. Cela vous aidera à vous assurer que vous obtenez les nutriments appropriés pour vous aider non seulement vous, mais aussi votre nouveau bébé.

Augmenter naturellement vos nutriments

Si, avec une vitamine prénatale, vous trouvez encore certains nutriments importants manquants dans votre corps, il existe des moyens faciles de les ajouter à votre alimentation. S’assurer de bien manger aliments riches en vitamines et minéraux vous aidera à garder votre corps en équilibre et en bonne santé. Certaines des déficiences les plus courantes chez les femmes enceintes comprennent :

Acide folique

C’est un minéral important qui aide à prévenir les malformations congénitales, comme le spina-bifida. Les légumes verts, comme les asperges, les épinards et les choux de Bruxelles, ainsi que les légumineuses ou les betteraves, ont tous une teneur élevée en folate, ce qui peut aider à reconstituer ce minéral dans votre corps.

Vitamine D

vitamin D

Cette vitamine est essentielle à la capacité de votre corps à absorber le calcium et le phosphate. Le calcium est nécessaire à la formation d’os solides. Sans vitamine D, votre corps sera incapable d’absorber correctement les autres nutriments, laissant ainsi encore plus de carences alimentaires. Bien que la lumière du soleil soit la source naturelle de vitamine D la plus connue, la viande rouge, le poisson gras et les œufs contiennent tous des quantités plus élevées de cette vitamine pour vous aider à compléter votre alimentation naturellement.

Fer

Comme votre sang circule maintenant à travers deux êtres humains, de nombreuses femmes remarquent que leur taux de fer baisse pendant la grossesse. Manger beaucoup de viande rouge, de légumes-feuilles, de fruits secs ou de noix peut aider à combattre cette anémie dès le début. Un autre avantage caché de la consommation de noix, en particulier d’arachides, pendant la grossesse est qu’une étude a démontré que les nourrissons exposés aux arachides in utero sont moins susceptibles de développer une allergie aux arachides plus tard dans la vie.

Vitamine C

Comme votre corps protège maintenant aussi un deuxième être humain, votre système immunitaire a besoin de toute l’aide qu’il peut obtenir. La vitamine C aide à prévenir les bactéries et les virus et aide à garder votre corps en santé. De nombreux fruits, comme les agrumes et les baies, sont riches en vitamine C. Les légumes, comme les choux de Bruxelles, les poivrons et le brocoli, sont également connus pour leur teneur élevée en vitamine C.

Calcium

Nécessaire à la croissance d’os solides, le calcium est un minéral essentiel à avoir dans votre corps. Surtout lorsque vous faites physiquement pousser un nouveau squelette, le calcium a tendance à s’épuiser plus rapidement pendant la grossesse. Par conséquent, manger beaucoup de produits laitiers ou de légumes-feuilles, comme les épinards, vous aidera à augmenter votre apport en calcium.

Bien manger pour votre bébé

Bien que notre régime alimentaire ait tendance à ne pas fournir les nutriments dont nous avons besoin, la grossesse est une période où il est extrêmement important de bien manger. Comme de nombreux suppléments ne sont pas sécuritaires pendant la grossesse, s’assurer que votre alimentation comble ces carences nutritionnelles aidera votre bébé à vivre une vie longue et saine.

L’importance des acides gras oméga-3 pendant la grossesse

Lorsqu’il s’agit de la santé de votre bébé, vous devez souligner l’importance des acides gras oméga-3 pendant la grossesse. Les oméga-3 sont une classe d’acides gras polyinsaturés que notre corps ne peut pas produire naturellement. Ils doivent donc être obtenus par le biais de notre alimentation.

Les acides gras oméga-3 jouent un rôle crucial dans le développement du cerveau et des yeux du fœtus. En fait, ils sont considérés comme des nutriments essentiels pour le développement neurologique optimal chez les nourrissons.

Des études ont montré que les femmes enceintes qui consomment suffisamment d’acides gras oméga-3 peuvent réduire leur risque d’accouchement prématuré et favoriser la croissance saine du bébé à naître. Ces acides gras aident aussi à réduire l’inflammation, soutiennent le système immunitaire et contribuent au bon fonctionnement du cerveau maternel.

Alors, comment pouvez-vous vous assurer que vous obtenez suffisamment d’acides gras oméga-3 pendant votre grossesse ?

Privilégiez les sources alimentaires riches en oméga-3 tels que les poissons gras (saumon, maquereau, sardines), les graines (lin, chia) ou encore certains fruits secs (noix). Ces aliments sont non seulement riches en oméga-3 mais regorgent aussi de nombreux autres nutriments bénéfiques pour votre santé ainsi que celle de votre bébé.

Si vous êtes végétarienne ou si vous n’aimez pas les poissons, il existe aussi des suppléments d’huile de poisson oméga-3 qui peuvent être pris sous la supervision d’un professionnel de santé. Assurez-vous de choisir un supplément sûr et fiable afin d’éviter toute contamination par des métaux lourds ou autres substances nocives.

Les acides gras oméga-3 sont essentiels pendant la grossesse pour soutenir le développement sain du cerveau et des yeux du fœtus. Veillez à inclure dans votre alimentation des sources naturelles riches en oméga-3 comme les poissons gras, les graines et certains fruits secs. Et si nécessaire, consultez un professionnel de santé pour discuter de la possibilité d’utiliser des suppléments d’oméga-3 pour combler vos besoins nutritionnels spécifiques.

Les aliments à éviter pendant la grossesse pour prévenir les carences nutritionnelles

Pendant la grossesse, vous devez faire attention à certains aliments qui peuvent entraîner des carences nutritionnelles chez la femme enceinte. Certains aliments sont à éviter ou à consommer avec modération afin de prévenir tout risque pour le bébé à venir.

L’alcool : Il est recommandé d’éviter complètement la consommation d’alcool pendant la grossesse. L’alcool peut traverser le placenta et affecter directement le développement du fœtus, pouvant entraîner des malformations congénitales et des troubles neurologiques.

Les poissons contenant du mercure : Le mercure est un métal toxique qui peut nuire au développement du système nerveux central du fœtus. Les poissons tels que l’espadon, le requin, le marlin et certains