Toute la technologie Fendt sur un chenillard

Fendt, le fabricant de tracteurs allemand a déjà présenté son nouveau tracteur à chenilles au salon Agritechnica à Nanovre au mois de novembre 2018. En effet, c’est un modèle qui dispose de tous les équipements de référence de la marque. Selon plusieurs responsables de marque, on ne pensait pas vraiment obtenir ce genre d’outils dans l’Ouest. Voici ce qu’il faut savoir sur la technologie Fendt sur un chenillard.

Une utilisation optimale

Selon Stéphane Even, ce genre de technologies étaient non envisageables en Allemagne de l’Ouest il y’a 30 ans. Celui-ci constate que l’utilisation des tracteurs à chenilles dans les terres à céréales difficiles de type marais devrait être optimale. En effet, il s’agit d’outils permettant de concilier de très fortes puissances avec un impact au sol un peu limité malgré une masse qui atteint souvent les 16 à 20 tonnes. À noter que ce poids est souvent réparti sur une surface un peu plus grande et ceci facilite son utilisation sur les cultures de céréales.

A découvrir également : 4 conseils pour protéger votre entreprise en ligne

Avec la perspective d’agrandissement des exploitations et une relative « céréalisation » des cultures, il devient alors possible de concilier forte puissance et faible impact au sol. Le nouveau chenillard Fendt allie alors confort d’utilisation et efficacité. Il a été présenté au salon Agritechnica de Hanovre en novembre. Il s’agit surtout d’un produit qui se distingue nettement des modèles que l’on retrouve aux États-Unis. En effet, Fendt a ajouté des suspensions au niveau de la cabine et des chenilles, de même qu’une boite de vitesse Vario à variation continue. L’objectif, c’est d’optimiser son utilisation.

A découvrir également : Trouver le bon hôpital

Une consommation optimisée

Il faut dire que la gamme Fendt 900 Vario MT comprend plusieurs modèles dont le 405, le 431 et le 380 chevaux. Ce sont des modèles très adaptés pour les travaux de traction lourd, notamment sur les chantiers. Aujourd’hui, le principal objectif du développeur reste l’amélioration de la tenue de route et ça semple plutôt réussi avec les nouvelles suspensions des trains de chenilles (Smartride). On aussi le système Constantgrip qui permet d’obtenir une meilleure répartition du poids et un impact réduit sur le champ. On a aussi la suspension de cabine en deux points permettant d’améliorer le confort de l’utilisateur. Autre enjeu non négligeable, c’est sans doute la consommation de carburant qui est optimisée grâce à la ventilation CAS (Concentric Air Sytem) facilitant le refroidissement des radiateurs. Elle permet surtout d’atteindre facilement les 40 km/h.

Facebook
Twitter
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!