Destination Canada ou États-Unis : quelle autorisation détenir ?

voyage aux États-Unis et au Canada

Un Français n’a besoin que de sa carte d’identité ou de son passeport, pour voyager en Europe. Cependant, la réalité devient tout autre quand il s’agit de visiter d’autres territoires. En effet, la détention d’un visa ou d’une autorisation est nécessaire pour explorer les pays comme les États-Unis et le Canada. Ce document atteste que vous êtes autorisé à séjourner dans ces pays. Découvrez dans cet article, l’autorisation qui correspond pour un voyage aux États-Unis et au Canada.

Autorisation ESTA : que retenir ?

L’ESTA signifie : système électronique d’autorisation de voyage. Il permet aux USA de refuser l’accès de son territoire, aux individus mal intentionnés. Ceci, avant qu’ils ne puissent embarquer dans un avion ou sur un bateau. Cette mesure de sécurité est d’autant plus valable pour les cas de transit.

A lire aussi : Grand National - Qu'est-ce qui le rend si populaire ?

C’est un procédé similaire à celui de l’AVE. C’est d’ailleurs pourquoi beaucoup d’États l’adoptent, de nos jours, au détriment des vignettes visas autocollantes. Ainsi, rapide et simple, l’ESTA vous permet de séjourner pendant 3 mois au plus, aux États-Unis, sans visa. Grâce au formulaire rempli lors de la demande, les services douaniers américains savent déjà que vous désirez franchir le seuil de ce pays.

Notez néanmoins que cette autorisation est valide pour deux ans. Toutefois, une expiration de votre passeport entraîne directement l’invalidité de votre autorisation.

A découvrir également : Du Temple de la renommée au camp de prisonniers d'uranium

Demande AVE : quoi en retenir ?

L’Autorisation de Voyage Électronique permet aux voyageurs de franchir sans visa, le seuil du Canada. Ils doivent avoir l’intention d’y séjourner pendant moins de 180 jours. La demande se fait simplement via un formulaire à remplir en ligne. N’agissant pas comme un visa, elle ne peut toutefois pas garantir, votre accès direct au sol canadien.

Vous devez en effet, passer par une vérification douanière à la frontière. C’est la réussite de cette vérification qui vous permettra de séjourner dans le pays. Par ailleurs, l’AVE est valide pour une période de 5 ans. Cependant, tout comme l’ESTA, une expiration ou renouvellement de votre passeport cause la non-validité de cette autorisation.

Que retenir des critères d’obtention de l’AVE et de l’ESTA ?

L’AVE de même que l’ESTA, n’est pas accessible à tous. En effet, certaines conditions sont à remplir pour bénéficier de ces documents. Vous devez par exemple, être un ressortissant d’un pays, soumis au programme d’exemption du visa américain ou canadien traditionnel. De plus, vous devez effectuer votre voyage par voie terrestre ou celle aérienne.

Pour l’obtention de l’AVE, le motif de votre voyage doit être le transit ou le tourisme. Tandis que l’ESTA offre des opportunités plus larges. En effet, il vous permet de voyager pour des raisons d’études, d’affaires, de tourisme… Cependant, dans l’un ou l’autre des cas, vous devez posséder un passeport électronique ou biométrique valide.

En cas de rejet catégorique de l’AVE ou de l’ESTA, optez plutôt pour une demande de visa. Le site de Europa EU UN par exemple, vous explique clairement la différence entre le visa et les autorisations électroniques AVE et ESTA.

En définitive, il y a une certaine similitude entre la procédure d’obtention de l’AVE et celle de l’ESTA. En fonction de votre destination, lancez 3 jours à l’avance, la demande de l’autorisation qui vous convient le mieux.