7 FAQ importantes sur les accidents de motocyclette et ce qu’il faut faire après qu’ils se soient produits

Les motos sont un excellent moyen de transport pour ceux qui aiment l’aventure. Il est sage de savoir que l’équipement que l’on porte en roulant est un must et non une option. Cela vous protège contre les blessures graves en cas d’accident.

Mais en cas d’accident de moto, il est important de rester calme et de suivre les bonnes étapes pour obtenir de l’aide et tout le reste. La plupart des coureurs ne savent pas exactement quoi faire après un accident. Ils n’ont pas suffisamment d’informations si les mesures à prendre par la suite.

Lire également : Petr Cech : La fin d'une époque ?

FAQ sur les accidents de moto :

  1. Que signifie le terme “négligence relative” pour un coureur impliqué dans un accident de voiture ?

Cela signifie que le feu stop, le phare avant et le feu arrière de la moto sont éteints, surtout si l’accident s’est produit la nuit.

  1. Si vous êtes blessé dans l’accident, vos congés de maladie payés ou votre couverture d’assurance maladie limiteront-ils votre processus de rétablissement ?

En cas de blessure, la question de savoir si vous avez dû payer vos soins médicaux de votre poche ou si l’assurance maladie a payé les factures n’est pas pertinente. Même si du temps a été perdu en dehors du travail, personne ne le couvre. Votre propre assurance maladie peut exiger que vous la remboursiez à même vos règlements ou vos indemnités pour le traitement de vos blessures.

Lire également : Avantages et limites de l'escompte sur facture

  1. Que devez-vous faire immédiatement en cas d’accident de moto ?

N’avouez jamais avoir fait l’objet d’accusations ou signé quoi que ce soit que le conducteur vous a demandé de signer. Cela peut vous mettre dans une position compliquée plus tard. Si vous n’êtes pas gravement blessé, prenez des photos de tout dommage ou blessure à votre moto ainsi qu’à la voiture. Communiquez également avec votre avocat pour l’informer de toute bataille juridique qui pourrait être intentée par l’autre partie ou par vous-même.

  1. Et si vous n’utilisiez la moto que le week-end ? Faut-il porter un casque ?

Pas seulement le casque, mais tous les équipements de sécurité. Portez-les en tout temps, sans faute. On ne sait jamais quand un accident se produira ou qui d’autre utilise la route. La plupart des états ne vous permettront pas de rouler sans au moins un casque.

  1. Si vous êtes blessé dans un accident alors que vous ne portez pas de casque, pouvez-vous réclamer des dommages à l’autre conducteur ?

S’il démontre que votre défaut de porter un casque a contribué à vos blessures, il peut être difficile d’être payé pour vos dommages. Mais si les blessures n’ont rien à voir avec le casque, bien sûr, vous recevez un avertissement des autorités mais vous êtes quand même indemnisé.

  1. Comment savoir si votre casque de moto est acceptable en vertu de la loi sur les casques de moto de votre État ?

Lorsque vous achetez un casque, recherchez-en un qui porte déjà l’étiquette du United States Transportation Department (D.O.T). Il s’agit de la certification du fabricant que le casque est conforme aux normes de sécurité fédérales.

  1. Devriez-vous dire à la police si vous êtes impliqué dans un accident mais que vous n’êtes pas blessé ?

En général, oui ! Si l’accident de la circulation n’entraîne pas de blessés, mais que les biens sont peut-être détruits, il est sage d’appeler la police également. Cela les aide à tenir un registre, en particulier de la conduite des conducteurs.

Lire aussi :

  • Pouvez-vous obtenir une indemnisation en cas d’accident de moto ?
  • Ce qu’il faut se rappeler légalement entre les accidents de la route et les accidents de camions

Facebook
Twitter
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!