Contrôle technique : aucun dérapage ne sera toléré sur les prix

En 2019, le gouvernement est plus que jamais décidé à encadrer les dépenses des automobilistes. C’est dans cette optique qu’il demande un maintien des prix du contrôle à un niveau constant. Cette décision a été prise en tenant compte du pouvoir d’achat des Français suite au mouvement des Gilets Jaunes. Il faut savoir que le contrôle technique peut devenir assez coûteux pour les conducteurs. Avec une telle demande, les choses devraient s’alléger pour les automobilistes.

Revendications des Gilets Jaunes

La population française est bien décidée à faire comprendre leur mécontentement au gouvernement face à la cherté de la vie. Grâce à leurs revendications, l’état a décidé de stabiliser les prix du contrôle technique en 2019. La possibilité de bénéficier d’un contrôle technique pas cher à Marseille peut toujours être offerte à la population.

A lire en complément : Une option plus souple et conviviale pour l'acheteur - De la banque à la banque

Pour la filière professionnelle, cette décision du gouvernement constitue ainsi une réponse aux revendications des Gilets Jaunes. Tout comme l’a déclaré le président du métier contrôle technique du CNPA Bernard Bourrier, les citoyens veulent actuellement une pause et l’une des meilleures façons de les accompagner dans cette démarche, c’est d’opposer un frein sur les prix concernant la réalisation d’un contrôle technique.

Cette demande a donc été formulée compte tenu des attentes des Français en matière de pouvoir d’achat. Tous les professionnels du contrôle technique sont tenus de s’attacher à maintenir un niveau constant des prix pratiqués.

A découvrir également : 10 idées de marketing de réparation automobile pour votre boutique

Une modération des prix pour tous

Tous les enseignes des réseaux de contrôle technique devront veiller au respect de modération des prix en 2019. Que ce soit Auto Security, Autosur, Autovision, Sécuritest, Dekra, Norisko, Autocontrol… ils sont tous concernés. De plus, les professionnels qui sont représentés par le CNPA se sont également assigné pour objectif de mettre une plateforme d’information des consommateurs, laquelle permettra de recenser les centres de contrôle technique, leurs prestations, ou encore leurs tarifs.

Actuellement, les tarifs pour un véhicule essence varient entre 50 et 75 euros. Dans le cadre d’un diesel, le prix va légèrement augmenter. Il peut atteindre la somme de 85 euros, et pour un GPL, ce sera 120 euros. Dès l’été prochain, le gouvernement envisage toutefois de bien durcir les conditions de passage au contrôle technique. Les diesels qui datent d’avant 2011 devront se soumettre à un contrôle beaucoup plus sévère. Non seulement le nombre de points à vérifier va augmenter. Mais ceci entraînera également un allongement dans la durée de vérification.

Facebook
Google+
Twitter
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!